Conclusion

Depuis l’Antiquité, les hommes ont eut recours à la cryptographie pour pouvoir garder leurs dossiers confidentiels.

Au fil des siècles, les techniques de codage se sont fortement améliorées en commençant par le Chiffre de César, puis en passant par le Chiffre de Vigenère, ensuite par la machine Énigma et enfin le cryptosystème RSA entre autres (en effet, il existe de nombreuses autres méthodes, mais que nous n’avons pas développé ici).

Ces techniques, toutes plus ou moins performantes ont pour point commun le fait qu'il faille connaître la clef ayant servi à coder le message pour pouvoir déchiffrer celui-ci.

La cryptographie fait donc beaucoup appel à la physique et aux mathématiques.

Cependant, certains états considèrent la cryptographie comme néfaste, capable de transmettre des informations pouvant nuire à la sécurité du pays.

C’est pourquoi de nombreux pays ont aujourd’hui interdit cette science mystérieuse.

Un argument utilisé par les états pour interdire la cryptographie est de dire que les citoyens honnêtes n’ont rien à cacher.

Voyons maintenant s’il existe un moyen autre que la cryptographie pour transmettre des messages secrets.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×