Le chiffre de César, une des premières méthodes de chiffrement...

Le chiffre de César est une technique de cryptographie très simple utilisée par Jules César pour protéger ses correspondances secrètes.

Cette méthode est connue, car c’est une des plus simples à appliquer.

Le texte codé est obtenu en remplaçant chaque lettre du texte original par une lettre à distance fixe dans l'ordre alphabétique. Pour les lettres de la fin de l'alphabet, si le décalage se fait par la droite, on reprend du début.

On appelle ce fonctionnement une permutation circulaire.

La longueur du décalage compose la clé de chiffrement qu’il suffit ensuite de faire passer au destinataire pour que ce dernier puisse déchiffre le message.

Si l’on se trouve dans le cas de l’alphabet latin, le chiffre de César n’admet que 26 clés possibles (si l’on considère les 25 décalages et la clé nulle qui ne modifie pas le texte).

Le véritable chiffre de César, quant à lui, reposait sur un décalage de trois lettres vers la droite.

Clair

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

Chiffré

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

A

B

A

Ainsi une phrase telle que « Chiffre de César » deviendrait « Fkliiuh gh Fhvdu ».

Il existe des variantes au chiffre de César tels que :

         - le Rot13 (un décalage de 13 vers la droite) ;

         - le code avocat (A vaut K, décalage de 10 vers la droite) ;

         - le code Hélène (L vaut N, décalage de 2 vers la droite) ;

         - le code Hergé (R vaut G, décalage de 15 vers la droite)…

César

César

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×