Le chiffre de Vigenère, une amélioration du chiffre de César...

Au XVIème siècle, Blaise de Vigenère met au point un niveau système permettant de coder ses messages : le chiffre de Vigenère.

C’est en quelque sorte un chiffre de César évolué, pouvant faire intervenir bien plus de 26 clés. En effet, dans le code de Vigenère, la clé peut être aussi bien un mot qu’une phrase que l’on répète autant de fois que le texte est long.

Le principe du chiffre de Vigenère repose sur le carré de Vigenère, qui sert à coder tous les messages secrets.

Pour la première lettre du texte original, on sélectionne la colonne correspondante. On prend ensuite la ligne correspondant à la première lettre de la clé et on regarde l’intersection de cette colonne et de cette ligne : y apparaît la première lettre du mot codé. On répète l’opération avec la deuxième lettre du mot et la deuxième lettre de la clé, et ainsi de suite pour toutes les lettres du texte à coder.

Concrètement, on veut coder le mot « Dossier » avec la clé « Tpe ».

Mot clair : D O S S I E R

Clé :           T P E T P E T

On regarde la colonne D, la ligne T, et on obtient la lettre W. On associe ensuite O et P, S et E, S et T, I et P, E et E enfin R et T.

On obtient donc après codage WDWLXIK.

Le carré de Vigenère

Le carrée de Vigenère

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×